ANNIVERSAIRE DE L'ÉLECTION PRESIDENTIELLE

Publié le par COLLECTIF ANTILIBÉRAL du PAYS de PORT-LOUIS

Deux ans de mandat de Nicolas Sarkozy : quel bilan ?

NOUVELOBS.COM | 06.05.2009 | 15:12

Le 6 mai 2007, Nicolas Sarkozy remportait l'élection présidentielle. Après un début de mandat sur les chapeaux de roue, la popularité du chef de l'Etat s'est effritée, notamment sous l'effet de la crise économique et sociale. Retour sur ses deux premières années en tant que chef de l'Etat.

Nicolas Sarkozy (Reuters)

Nicolas Sarkozy (Reuters)


Le discours de victoire du 6 mai 2007

"Je serai le président de tous les Français"
Au soir de sa victoire, Nicolas Sarkozy quitte ses habits de candidat pour endosser le costume de président de la République: "Le peuple français a choisi le changement. Ce changement je le mettrai en œuvre parce que c’est le mandat que j’ai reçu du peuple et parce que la France en a besoin. Mais je le ferai avec tous les Français. Je le ferai dans un esprit d’union et de fraternité."

Les promesses de Nicolas Sarkozy

- Institutions, fiscalité, pouvoir d'achat, retraites, logement, banlieues… Etat des lieux des promesses du président : celles qu'il a tenues, celles qu'il a abandonnées.



Chronologie


- Présidence de l'UE, Jeux olympiques, fichier Edvige, RSA, crise dans les universités… les principales dates de la deuxième année de mandat de Nicolas Sarkozy.

Sondage


- Deux ans après son élection, 55% des Français pensent que Nicolas Sarkozy ne fait pas un bon président, selon une enquête CSA. Le président apparaît majoritairement comme une personnalité "dynamique" et "courageuse", qui a "le sens de l'Etat". Mais il n'est "pas assez à l'écoute", "n'apporte pas de solution" et "n'a pas de vrai projet pour la France".

- Une majorité de Français déçus par Nicolas Sarkozy
Près de deux Français sur trois (65%) se déclarent déçus de l'action du président, selon TNS Sofres. 63% des sondés jugent son bilan plutôt négatif.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Le bilan que tire l'opposition

- Le PS dénonce "un échec cuisant et sidérant". Laissant de côté le "style bing-bling" et "l'autoritarisme" de Nicolas Sarkozy, le Parti socialiste estime que "la situation de la France en mai 2009 est pire qu'en mai 2007 et pas seulement à cause de la crise". (l'intégralité du texte du PS: Deux ans de Sarkozy : l'échec, en PDF)

- Moscovici dénonce la gestion de l'Union européenne par Sarkozy.
"Ce qu'il essaie d'installer, c'est une sorte directoire de quelques grands Etats, de quelques amis chefs d'Etat et de gouvernement, qui agissent ensemble et il ne fait absolument pas avancer l'Europe intégrée", déclare l'ancien ministre des Affaires européennes (PS).

L'"omniprésidence"

- Un leader qui bouscule les équilibres de l'exécutif
"Omniprésident" : inventé par l'opposition, le terme a été repris à son compte par le locataire de l'Elysée, qui dit "assumer" ce leadership présidentiel.

Les affaires étrangères

- La diplomatie du président à l'épreuve des réalités. Europe, Afghanistan, Obama, Otan, Chine… tour d'horizon des dossiers internationaux.

La crise économique


- Quand la crise rattrape Nicolas Sarkozy. Loin de l'apaiser, la tempête économique qui s'est abattue sur le monde à l'automne dernier n'a fait qu'accélérer le tourbillon présidentiel.

Vu de l'étranger

Dans Newsweek : "Un président au bord du gouffre"
"Quel autre politicien se permettrait de telles envolées lyriques et de faire montre d'un tel culte du moi?", demande l'hebdomadaire américain. "Par nature sûr de lui et peu enclin aux excuses, Sarkozy est essentiellement affranchi de tout contre-pouvoir chez lui. Le président français est aujourd'hui en quelque sorte Sarkozy sans limites, pour le meilleur et pour le pire."

Dans la presse

"Nicolas Sarkozy occupe le terrain comme personne" (L'Union), et il a "sans doute raison de vouloir faire évoluer la France" (La Presse de la Manche). Mais les Française ne peuvent "qu'être déçus, forcément déçus", car "à trop exciter leurs attentes immédiates, on a nourri leurs frustrations à court terme" (Les Dernières Nouvelles d'Alsace). Pour Le Midi Libre, "Nicolas Sarkozy avoue sa ligne de conduite. Horizon 2012." La revue de presse du 6 mai 2009.

Les dossiers du Nouvel Observateur




Publié dans Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article