L'accès à l'emploi, toujours aussi discrimant

Publié le par COLLECTIF ANTILIBÉRAL du PAYS de PORT-LOUIS


Sur les 7.788 réclamations reçues par la Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité), la moitié concerne l’emploi, loin devant le logement (7%) et l’éducation (5%).
La première cause de discrimination est l’origine ethnique (29% des cas) suivie du handicap (21%) et l’âge (7%).
Un dossier de l’Humanité, jeudi.

Ces cas de discriminations dans l’emploi portent d’abord sur le déroulement de carrière (38%) puis sur le recrutement (12%) : ils sont près de deux fois plus nombreux dans le secteur privé que dans la fonction publique.

Le premier critère de discrimination reste l’origine (29%) suivi du handicap (21%), de l’âge (7%), des activités syndicales (5%) du sexe (4%), les convictions religieuses n’étant invoquées que dans 2% des cas.

Toutes les réclamations reçues par la Halde ont été examinées. Elles ont abouti notamment à 68 interventions en justice, 17 transactions pénales, 42 médiations et 299 recommandations adressées au gouvernement, aux entreprises et collectivités locales, avec par exemple la suppression des limites d’âge pour le recrutement et l’accueil des enfants allergiques dans les cantines scolaires.

La Halde cite également parmi les résultats de ses interventions les 200.784 euros de dommages et intérêts accordés par la Cour d’appel à une salariée licenciée pour raison de grossesse et aussi les 560.000 euros accordés à une victime de discrimination à l’embauche du fait de son orientation sexuelle, à l’issue d’une médiation.

La Halde a commencé à installer un réseau de correspondants locaux qui couvrira bientôt l’ensemble du territoire. Son site internet a eu en 2008 près de 1,2 million de visites et son numéro de téléphone (08 1000 5000) a reçu 21.024 appels.

Téléchargez le rapport 2008 intégral (1,6 M°) :

Document PDF - 1.6 Mo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article