Des commandos israéliens mettent leur expérience de Palestine et de Colombie

Publié le par COLLECTIF ANTILIBÉRAL du PAYS de PORT-LOUIS

au service des Forces Armées du Honduras

Entretien avec Andres Pavón, Président du Comité des Droits Humains du Honduras.

Nous sommes en face du bâtiment du syndicat COPEMH (Collège des professeurs du premier cycle de l’enseignement secondaire du Honduras) , en compagnie du docteur René Andres Pavón, Président du Comité des Droits Humains du Honduras, CODEH.

Dick Emanuelsson (DE) : Hier, le CODEH a publié un communiqué dénonçant plusieurs choses, l’une d’elles étant que le gouvernement de facto de Micheletti a engagé des commandos israéliens ou des gens en mesure d’ instruire les forces militaro-policières honduriennes. Nous savons que dans la guerre civile en Colombie ces commandos ont également conseillé les forces armées colombiennes. Que font-ils ici, ces Israéliens ?

Andres Pavón (AP) : Jusqu’à présent, ce que nous savons nous indique que la mission qu’ils ont est de préparer les Forces Armées et la police à dissuader de façon agressive et violente les manifestations, en essayant de commettre des crimes sélectifs afin de faire naître la peur, créer des scènes de terreur et parvenir à la démobilisation de la résistance. Ce qu’ils fon aussi c’est que quelques employés d’entreprises de sécurité privées acceptent de porter l’uniforme de la police et de commettre des actes d’agression directe contre les manifestants. Bien que le policier ait reçu une formation pour dissuader les mobilisations, il devient un peu craintif au moment de charger les manifestants, d’une certaine manière il lui est resté quelque chose en matière de formation sur les droits humains. Par contre, les gardes de sécurité sont payés le double et leur impunité est garantie. Ces pratiques sont celles qu’ils développent en utilisant l’expérience du conflit palestinien et après avoir mis en pratique certaines de ces actions en Colombie.

DE : Où en sommes-nous aujourd’hui, cinq semaines après le coup d’État, combien de gens sont morts et combien ont-ils été prisonniers, torturés et frappés ?

AP : Nous tenons un registre et depuis l’instauration du couvre-feu, plus de 2.200 personnes ont été arbitrairement arrêtées et privées de leur liberté. Nous avons déjà enregistré plus de 600 arrestations lors d’actions directes, au moment de dissolution des manifestations. Plus de 120 personnes ont été blessées et le nombre de morts lors d’actions directes dans les mobilisations de rue s’élève à trois, plus trois autres où l’on peut soupçonner la main de ces superstructures [paramilitaires, NdT].

La suite sur son site de publication : http://www.france-palestine.org/article12434.html
.

Source : LATINAMERIKA I DAG / LATINOAMÉRICA DE HOY, le blog de Dick Emanuelsson - Comandos israelíes con experiencias de Palestina y Colombia capacitan a las FF.AA. de Honduras : Entrevista a René Andrés Pavón, Presidente del Comité de Derechos Humanos de Honduras, CODEH

TEGUCIGALPA / 02-08-2009. Article original publié le 3/8/2009 et par Alterinfo

http://www.alterinfo.net/Des-comman...

Publié dans Monde : actualités

Commenter cet article