CHEMINOTS ET POSTIERS, LES FEDES CGT APPELLENT AU RASSEMBLEMENT DE LUTTES

Publié le par COLLECTIF ANTILIBÉRAL du PAYS de PORT-LOUIS

Fédération CGT des cheminots - Fédération CGT- FAPT

Montreuil, le 3 septembre 2009

 Aux Syndicats de cheminots  Aux Syndicats Départementaux de la FAPT

Cher(e)s Camarades,

Déjà engagée de longue date, le Gouvernement accélère dans la période sa politique de démantèlement du secteur public. En ce sens, il envisage de présenter le projet de loi « relatif à l’entreprise publique de la Poste et aux Activités Postales » en procédure accélérée au Parlement, visant à terme la privatisation de la Poste. Dans le même temps, les dirigeants de la SNCF, appuyés par des parlementaires de l’UMP, s’engagent sur les voies de la filialisation de l’activité Fret SNCF.

Dans un contexte de crise du capitalisme, où le modèle marchand fait la démonstration de son inefficacité pour répondre aux besoins de la population, la Droite et le Patronat font le choix archaïque d’accélérer la privatisation des Services Publics.

Si l’explosion des inégalités, l’évolution des besoins font que l’efficacité des services publics est aujourd’hui remise en question, les libéraux, eux, en tirent arguments pour partout déréglementer, promouvoir le modèle concurrentiel, s’attaquer aux monopoles publics, privatiser, casser les statuts des personnels. Mais, à l’usage, nous savons que la libéralisation et la marchandisation des services révèlent des maux bien plus préoccupants que ceux qu’ils prétendent guérir. La rentabilité des Services Publics, ou pour nous leur efficacité socio-économique, ne saurait en effet se limiter à la seule observation de leurs comptes de résultats, omettant l’importance que ces services ont pour la collectivité toute entière. Il nous faut reconquérir la maîtrise publique des services publics et des entreprises nationales livrés au marché. Revenir sur ce que les gouvernements successifs ont démantelé et privatisé, mais aller plus loin, vers des services publics étendus et démocratisés.

Dans le cadre des multiples initiatives revendicatives engagées sur les sites ferroviaires et des perspectives de mobilisation à la Poste, en particulier le 22 septembre, lors de la journée nationale unitaire de grève et de manifestations , et le 03 octobre, lors de la consultation populaire organisée par le comité national « contre la privatisation de la poste, pour un débat public et un référendum »dont la CGT est partie prenante, il nous semble indispensable de travailler en cohérence à l’élargissement du mouvement.

Dans ce contexte et parce que la lutte pour l’avenir des Services Publics doit s’appuyer sur de véritables convergences, nous vous sollicitons pour organiser des rencontres entre les syndicats locaux de cheminots et ceux la FAPT, dans le but d’échanger, de débattre et d’élaborer des plans de travail communs. Dans le cadre particulier du 3 octobre, la consultation organisée autour de l’avenir de la Poste pourrait se matérialiser dans les gares avec les syndiqués CGT cheminots , au-delà donc des initiatives déjà décidées dans les municipalités et/ou devant les bureaux de poste.

En vous remerciant de votre engagement dans cette démarche et dans l’attente de nous retrouver dans les prochaines mobilisations, nous vous adressons cher(e)s Camarades, nos fraternelles salutations.

Pour la Fédération CGT des Cheminots

Didier LE RESTE Secrétaire Général Pour la FAPT CGT

Colette DUYNSLAEGER Secrétaire Générale

 

 

 

Publié dans Luttes sociales

Commenter cet article