Sécu: dix-sept médicaments pourraient bientôt être déremboursés

Publié le par COLLECTIF ANTILIBÉRAL du PAYS de PORT-LOUIS



Selon une information du Parisien, cette mesure serait inscrite dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2010, examiné prochainement.

medicaments

Au moins dix-sept médicaments, dont de nombreux vasodilatateurs et des médicaments pour lutter contre les hémorroïdes et les brûlures, pourraient bientôt être déremboursés par la Sécurité sociale, selon une information d'Aujourd'hui en France/Le Parisien, publiée ce mercredi.

 

Selon le quotidien, leur taux de remboursement passerait de 35% à 15% dès l'année prochaine.

 

La mesure devrait figurer dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2010, examiné dans les semaines à venir par les députés.

 

Ces médicaments présenteraient selon la Haute autorité de santé un "service médical rendu insuffisant", précise le journal.

latribune.fr

 

Sur Europe 1

En 2010, 17 médicaments devraient venir allonger la liste des produits déremboursés, révèle mercredi Le Parisien. Ainsi, la Biafine, connue pour soigner les brûlures, ou le Tanakan, un vasodilatateur aidant à pallier les déficits intellectuels liés à l'âge, verront leur taux de remboursement passer de 35 à 15%.

Officiellement, leur "service médical rendu" est jugé "insuffisant". Mais , il s'agit surtout de trouver des moyens de limiter le trou de la Sécu qui devrait dépasser cette année les 20 milliards d'euros. Autre économie à l'étude, l'alignement du forfait hospitalier sur l'inflation.

Quelles conséquences pour le malade ? Il est fort probable qu'il mettra la main à la poche s'il veut continuer à utiliser ces produits. Les complémentaires santé semblent peu enclines à compenser le retrait de l'assurance maladie même si elles attendent la décision officielle du gouvernement avant de se prononcer. Le président de la Mutualité française, Jean-Pierre Davant, déclare en effet dans les colonnes du Parisien : "Si la Haute Autorité de santé juge que le service médical rendu par un médicament est insuffisant, il est normal que ce médicament ne soit plus pris en charge".

La liste des 17 produits visés :

Traitement des brûlures : Biafine - Dexeryl -

Vasodilatateurs : Tanakan (solution buvable ou comprimés), Vitalogink (comprimés et solution buvable), Ginkogink (solution buvable), Carlytène (comprimés), Tramisal (solution buvable)

Antihémorroïdaires : Titanoréïne (crème et suppositoires)

Magnésium : Magne B6, Magnésium B6 Biogaran CPR, Uvimag B6


Ariane Schwab


Publié dans Économie

Commenter cet article