Boutin, épinglée pour ses 9500 euros par mois, cherche un stagiaire à 400 euros

Publié le par COLLECTIF ANTILIBÉRAL du PAYS de PORT-LOUIS

 

L'ex-ministre en mission pour le ministère du Travail paiera son stagiaire le minimum légal.

Chrisitne Boutin
Chrisitne Boutin
IP3 PRESS/MAXPPP/Marlene Awaad

Une nouvelle polémique frappe Christine Boutin. Selon le NouvelObs.com, l'ex-ministre du Logement, qui rédige depuis avril un rapport sur les "conséquences sociales de la mondialisation",  recrute actuellement un stagiaire parmi les étudiants de Sciences Po Paris.

Sa tâche consistera à "faire des recherches liées aux thématiques abordées; être aux auditions afin d'en faire des synthèses; co-rédiger les documents de pré-rapport et participer à l'actualisation du site internet et la mise en œuvre de toute action de communication".

Et son salaire sera de... 400 euros par mois. Le ministère du Travail, pour qui Christine Boutin rédige son rapport, a expliqué au NouvelObs.com que "400 euros correspond à la gratification minimale pour les stagiaires. La loi est dure mais c'est la loi."

A l'inverse, l'ex-ministre a pu bénéficier d'une rémunération de 9500 euros par mois pour sa mission. En juin face à la polémique, elle a dû renoncer à toucher son salaire. Une paye qu'elle cumulait avec ses indemnités de conseillère générale des Yvelines et sa retraite de parlementaire pour un total de 18 000 euros.

Les autres collaborateurs de Christine Boutin bénéficient aussi de très bonnes rémunérations. En effet, quatre autres personnes travaillent avec elle sur ce rapport pour des salaires allant de 6000 à 4740,67 euros par mois selon La Charente Libre.

Publié dans Désentubages

Commenter cet article