Comment défendre l'hopital public ?

Publié le par COLLECTIF ANTILIBÉRAL du PAYS de PORT-LOUIS

aa-copie-2
Une pétition lancée par le Mouvement de défense de l’hôpital public a recueilli plus de 240 000 signatures en quelques semaines.

À l’Assistance publique- Hôpitaux de Paris comme dans toute la France, la défense de l’hôpital public n’est pas le monopole des médecins, ni celui des personnels hospitaliers.

Premiers visés par la privatisation rampante instaurée par la loi Bachelot, comme par le grand chambardement engagé à l’AP-HP, les usagers sont appellés à la mobilisation. Le Mouvement de défense de l’hôpital public, présidé par le professeur André Grimaldi, a lancé fin 2009 une pétition qui remporte d’ores et déjà un succès impressionnant : 240.000 signataires, dont 50.000 en une semaine seulement, à la suite des annonces concernant l’AP-HP. Enumérant les raisons de la signer, le MDHP égrène : « Parce que l’hôpital public assure des soins de qualité pour tous quels que soient les moyens de chacun », « parce que c’est là que se font les grandes recherches d‘aujourd’hui qui permettront les progrès de demain », « parce que c’est lui qui prend en charge les cas les plus graves ou les plus complexes à tous les âges de la vie ».

Rappelant que la loi Bachelot « a supprimé l’appellation de service public hospitalier », ne parlant plus que d’ « établissement de santé », qu’elle « cherche à transformer l’hôpital public en entreprise » et que, « pour être rentable, l’hôpital devra sélectionner les pathologies et les patients et diminuer le nombre de personnels », le MDHP invite à « ne pas laisser faire » et à signer la pétition suivante, qui sera remise au parlement et au gouvernement : « Je défends l’Hôpital Public, lieu de formation des professions médicales et paramédicales, de l’innovation et des progrès thérapeutiques, qui offre à tous, sans discrimination, des soins de qualité. Je m’oppose à son démantèlement qu’annoncent d’une part un nouveau mode de direction qui aura pour souci principal la rentabilité, d’autre part des suppressions d’emplois non justifiées qui altèreront la qualité des soins. L’Hôpital Public doit avoir un financement lui permettant de remplir ses missions. »

Y.H

 

La pétition : http://petition-mdhp.fr/index.html


Publié dans Social

Commenter cet article