France.fr : L’incompétence payée au prix fort !

Publié le par COLLECTIF ANTILIBÉRAL du PAYS de PORT-LOUIS

1-copie-2

 

france.fr devait être la vitrine de la France voulue par le SIG. Après un lancement furtif le 14 juillet dernier, le site était "momentanément indisponible" jusqu’à ces derniers jours d’août. Néanmoins ce désastre nous coûterait : 4 millions d’Euros !

Le Président est inquiet ! En effet, on apprenait, il y a quelques heures que l’agence Moody’s met le couteau sous la gorge des Etats-Unis, de l’Allemagne, du Royaume-Unis et de la France en les menaçant "amicalement" de remettre en cause leur note de AAA au fait que ceux-ci : "sont confrontés à des défis plus importants qu’il y a quelques mois" - Source Challenge

Ce qui signifie qu’il va falloir faire passer coûte que coûte la réforme des retraites et serrer les boulons du budget. Cette annonce même si elle est minimisée, a quand même provoqué une réunion au Fort de Brégançon où seront présents : " le Premier ministre François Fillon et les ministres de l’Economie, Christine Lagarde, et du Budget, François Baroin" - Source Le Parisien

Donc, pas le moment de dépenser à tord et à travers !

C’est au même moment que le Canard Enchaîné confirme ce que les professionnels du Web savaient depuis quelques temps sur le rapport qualité/prix exécrable du site france.fr dont le SIG a la charge !

Et en termes de qualité/prix, commençons par la qualité !

Ce que n’explique pas le Canard, c’est, sans tomber dans les détails techniques, c’est de quelle façon les professionnels ont qualifié l’agence qui a obtenu le marché et le flop du lancement mort né. Stephan Ramoin, Gandi : " ... / ... C’est typique de projets lancés avec insuffisamment de connaissances techniques ... / ... " Benjamin Sonntag, Octopuce : " Ce site a sûrement été développé par une équipe qui ne connaît pas bien Drupal. Il y a eu un manque de professionnalisme dans le développement et l’infrastructure ... / ... " lire l’intégralité des commentaires sur ZDnet ou même celui publié sur le site de Drupal.fr qui a fournit le CMS (logiciel) qui est utilisé par La société Mode d’emploi qui est en charge de la réalisation du site !

Du côté prix ?

Censé être le "portail de la France sur le monde" et la risée de la communauté du Net depuis son lancement qui a fait long feu, on apprend enfin le coût de cette plaisanterie !

Selon le Canard : 4 millions d’Euros !

Dans le détail

" 3 millions d’euros vont à la société qui a réalisé le site, 119.600 euros au graphiste, 28.500 euros à l’agence créatrice du logo, et enfin 20.600 euros pour les nombreux déboires du site.

Plus précisément

La société Mode d’emploi, sélectionnée pour réaliser le site par le Service d’information du gouvernement (SIG), aurait déjà facturé 1,242 millions d’euros hors taxes pour la seule année 2010. Pour 2011 et 2012, la facture s’élèverait à 755.220 euros annuels.

Il est à noter que Mode d’emploi ne donne aucune "mentions légales" sur son site. Ce qui est étonnant compte tenu de la clientèle qu’elle traite. Et ne mentionne nul part dans ses références ... le site france.fr

Notons au passage que l’un des dirigeants de cette agence : Laurent Laforge, est assez proche de Loïc Lemeur, celui qui disposait d’un bureau au QG de campagne du candidat Sarkozy en 2007 et qui menaçait de quitter la France au cas ou Ségolène Royal serait élue, et qui quelques semaines après l’élection du candidat de son coeur, quittait la France pour les USA !

Mais c’est probablement une coïncidence !

Des factures auxquelles s’ajoutent la "définition de l’identité graphique" du site par le graphiste Oraïto pour 119.600 euros, ainsi que la création du logo confiée à l’agence Euro RSCG pour 28.500 euros

Une bien petite somme pour Jacques Séguéla. Mais, une nouvelle référence à mettre sur les documentations commerciales de l’agence ... Maintenant, 28 500 euros pour un logo aussi banal ...

Enfin, les nombreux déboires du site, indisponible entre le 14 juillet et le 16 août, aurait coûté 20.600 euros. En bref, comme le dit le Canard : " un site internet en toc, mais à prix d’or" ou plutôt : "L’incompétence payée au prix fort " !
Site Agora Vox
.

Publié dans Document

Commenter cet article