France Télécom : Le rapport d'enquête qui accable

Publié le par COLLECTIF ANTILIBÉRAL du PAYS de PORT-LOUIS

Le rapport menée dans l'entreprise fait état d'un "ressenti général très dégradé", de "fortes inquiétudes", d'"ambiance de travail tendue"...

Le rapport rendu à la direction de France Télécom par le cabinet d'audit Technologia est accablant pour l'entreprise (Reuters)

Le rapport rendu à la direction de France Télécom par le cabinet d'audit Technologia est accablant pour l'entreprise (Reuters)

Les résultats de l'enquête menée à France Télécom par le cabinet d'audit Technologia semblent être accablants, a-t-on appris lundi 14 décembre : "ressenti général très dégradé", "fragilisation de la santé physique et mentale", "ambiance de travail tendue, voire violente" pour certaines catégories de personnel. Les premiers résultats de l'enquête, menée par le biais d'un questionnaire auprès des salariés, de mi-octobre à mi-novembre, ont été remis lundi à la direction de France Télécom. Selon le document de synthèse, 80.080 salariés du groupe, sur un total de 102.843 ont répondu au questionnaire, soit 77,9%. "Les anciens [plus de 35 ans et plus de dix ans d'ancienneté]" seraient ainsi "très concernés".

"Grande défaillance du management"


Pour ce qui est des conclusions, la synthèse fait état de "résultats bruts aux questions qui demandent un approfondissement", mais note "néanmoins, de fortes inquiétudes", avec notamment "une fierté d'appartenance à France Télécom perdue", et un "ressenti général très dégradé". Selon ce même rapport, une "fragilisation de la santé physique et mentale", avec des conditions de travail difficiles, concernent principalement les personnels chargés de la vente et des "interventions clients".
En général, c'est à dire d'une manière "non spécifique à certains métiers", l'enquête révèle une "mobilité fonctionnelle très mal accompagnée" et une "mobilité géographique des non-cadres sensible". Par ailleurs, les non-cadres constatent des "relations sociales dégradées", ainsi qu'une "grande défaillance du management" et une "ambiance de travail tendue, voire violente".

32 suicides en deux ans


"Le diagnostic est révélateur de la situation interne et cela corrobore tout ce que la CFTC a dénoncé dans cette entreprise", a ajouté Patrice Diochet (CFTC). "J'espère que ce diagnostic va être un détonateur, on doit se servir de cet outil pour faire pression", notamment sur les négociations en cours sur le stress, a-t-il ajouté.
Rappelons que le nombre de suicides à France Télécom s'élève à 32 cas en deux ans, selon les chiffres de la direction.
Ainsi, Sébastien Crozier, délégué syndical, affirme que "les principales causes de ce drame social, c’est la politique de suppression des emplois, de délocalisation, de sous-traitance qui a créé un immense sentiment d’inutilité sociale et qui a conduit à ce mal-être général qui fait que les plus fragiles commettent des actes désespérés voire définitifs", peut-on lire sur le site de France Info.

(Nouvelobs.com)

Publié dans Actualités : Social

Commenter cet article