GDF Suez accusée de gonfler ses factures

Publié le par COLLECTIF ANTILIBÉRAL du PAYS de PORT-LOUIS

gaz_0.jpg

 

Des réclamations visent de plus en plus le fournisseur de gaz, mettant en cause des pratiques douteuses de facturation de l'abonné.


Les litiges concernant le fournisseur de gaz s'accumulent dans les associations de consommateurs et sur le bureau du Médiateur de l'énergie, selon Le Parisien/Aujourd'hui en France ce jeudi. Nombre des 10 millions de clients de l'opérateur historique se plaignent de «pratiques douteuses» de la part du groupe, visant à gonfler les factures. L'an dernier, près d'une réclamation sur deux adressée au Médiateur de l'énergie concernait GDF Suez, soit 5740 plaintes et d'ores et déjà 3600 plaintes en 2010, constate dans le quotidien Guillaume Girot, chef du service recommandations auprès du médiateur de l'énergie.

 

En cause principalement, l'envoi de factures fondées sur des estimations gonflées, et le curieux principe de hausses appliquées rétroactivement. Même si les factures, après relevé d'un technicien, peuvent aboutir à une facture rectificative, basée sur la consommation réelle, c'est l'abonné qui a ainsi laregement contribué à la trésorerie du groupe florissant, avec 31 milliards d'euros de chiffre d'affaires en France.

 

Quant aux hausses rétroactives, elles sont autorisées par le législateur, qui a accompagné la déréglementation du marché de l'énergie. La loi permet aux fournisseurs de réévaluer tous les trois mois leurs tarifs, mais au lieu de réaliser l'ajustement une fois par an au pro rata, GDF se base sur le dernier tarif en cours, le plus élevé... Un consommateur peut ainsi relever qu'une hausse de tarif intervenue au 1er avril 2010 lui a été facturée dès la mi-2009.

 

Selon GDF Suez, seules 0,3% des factures feraient l'objet d'une réclamation.  Mais « les plaintes contre EDF sont également en augmentation constante », confirme Caroline Keller de l’UFC-Que choisir.

 

 

 

Commenter cet article