Le 9 septembre 2010, parution du livre "Le président des riches".

Publié le par COLLECTIF ANTILIBÉRAL du PAYS de PORT-LOUIS

Livre.jpg

 

A l'occasion de la sortie de leur ouvrage "Le président des riches", dédicace exceptionnelle de Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon. Petits chèques entre amis, dîners mondains, légions d'honneur et comptes en Suisse... L'affaire Bettencourt a jeté une lumière crue sur les connivences souterraines qui unissent pouvoir politique et puissances de l'argent. Dans ce livre-enquête, les sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, spécialistes de la bourgeoisie française, donnent à voir, au-delà des scandales, la logique d'un système.

 

Cette enquête, démonte le système Sarkozy, mettant en lumière ses relations incestueuses avec les puissances d'argent, ses réseaux, son action et ses sphères d'influence. Dès le soir de l'élection, le ton fut donné : au cours de la « nuit du Fouquet's », le candidat victorieux fêta son triomphe au milieu d'huiles du CAC 40, de patrons de presse, de politiciens, de vedettes du show-biz et de sportifs célèbres. Dans les semaines qui suivirent, les cadeaux commencèrent à pleuvoir, du renforcement du « bouclier fiscal » à la défiscalisation des droits de succession. Mais ce n'était qu'un début...Pour mieux faire vivre le fonctionnement de ce petit monde où l'entre-soi permet l'affirmation des réseaux, les deux sociologues racontent de petites histoires éloquentes, glanées sur le terrain, dans les coulisses du règne de Nicolas 1er. Et surtout, en brossant la chronique des mesures prises pendant les trois premières années de son quinquennat, pour beaucoup passées inaperçues, ils dévoilent les ressorts d'une politique cohérente et systématique au service des nantis. Bouclier fiscal, abattements et exonérations en tout genre, dépénalisation du droit des affaires ne sont que les éléments les plus visibles d'une véritable guerre de classes au service de l'aristocratie de l'argent. Derrière la façade démocratique, se dessine ainsi le tableau inquiétant d'un régime oligarchique : un gouvernement des riches pour les riches. Le constat n'est cependant pas désenchanteur. Les auteurs proposent aussi des mesures et des réflexions susceptibles d'affaiblir la collusion des élites : le lecteur pourra s'y appuyer pour ne plus se laisser intimider et dominer par un système qui concentre tous les pouvoirs.

Michel Pinçon, Monique Pinçon-Charlot

  • Essai (broché). Paru en 09/2010 FNAC

 

 

 

Commenter cet article