Le bouclier fiscal coûte de plus en plus cher

Publié le par COLLECTIF ANTILIBÉRAL du PAYS de PORT-LOUIS

bouc.JPG

 

Le dispositif phare et très contesté de la présidence Sarkozy, a coûté l'an passé 679 millions d'euros à l'Etat, soit plus qu'en 2008, et a bénéficié à près de 19.000 contribuables. Les plus fortunés ont empoché des chèques de plusieurs centaines de milliers d'euros.

 

Ces montants ont été dévoilés au moment où le gouvernement, qui met la dernière main à un budget de rigueur pour 2011, refuse de revenir sur ce dispositif malgré la pression de ses détracteurs, de plus en plus nombreux jusque dans les rangs de la majorité. Selon les chiffres définitifs du ministère du Budget transmis aux commissions des Finances de l'Assemblée nationale et du Sénat, le bouclier fiscal a coûté en 2009 à l'Etat 678,99 millions d'euros de remboursements à 18.764 contribuables bénéficiaires. La restitution moyenne a été de 36.186 euros par contribuable bénéficiaire de cette mesure, qui plafonne l'impôt à 50% des revenus.

 

Mais ces chiffres, "conformes aux prévisions" selon Bercy, cachent des disparités, en fonction des revenus et du patrimoine des intéressés. En bas de l'échelle, les 9.789 contribuables les moins aisés ont obtenu une restitution de 559 euros en moyenne chacun. A l'opposé, les 1.169 les plus fortunés ont empoché un chèque du Trésor de 362.126 euros en moyenne. Ceux-là se sont partagés 423,32 millions d'euros, soit plus de 62% de l'enveloppe totale.

 

En 2008, l'Etat avait restitué environ 563 millions d'euros à 15.500 bénéficiaires. Dans son projet de réforme des retraites, le gouvernement a écorné le symbole à la marge, en annonçant que les surtaxes sur les plus hauts revenus ne seraient pas protégées par le bouclier. Et l'Elysée envisage désormais d'inciter les bénéficiaires à investir les sommes reversées par l'Etat dans les petites et moyennes entreprises, ce qui reviendra au même : favoriser les plus riches. "Mais il n'est pas question pour le gouvernement de renoncer au principe du bouclier fiscal", a prévenu mercredi la ministre de l'Economie, Christine Lagarde. L'Humanité

 

 

Publié dans Bouclier fiscal

Commenter cet article