Retraites : affiches choc pour bataille serrée

Publié le par COLLECTIF ANTILIBÉRAL du PAYS de PORT-LOUIS

 

Le PCF lance une campagne d’affichage à 200 000 exemplaires pour sensibiliser l’opinion publique sur l’avenir de notre système de retraite.

 

"Si nous avons fait le choix d’une campagne mobilisant des moyens très importants, d’une campagne qui vise à susciter des réactions, notamment avec les deux affiches nationales que nous proposons pour la journée du 1er mai, a déclaré Olivier Dartigolles, porte-parole et responsable de la communication du PCF, c’est que l’essentiel du rapport de force face à la droite, au patronat et aux marchés financiers va se jouer dans les semaines à venir".

 

"Normalement, poursuit le dirigeant, cette communication éclairant loyalement les enjeux, laissant ouverte toutes les solutions pour répondre aux défis de la période, devrait être assurée par l’État. Les moyens publics, plus de 5 millions d’euros, sont affectés à d’autres missions : relayer « les salades », les mensonges et les manipulations de l’Ump et du patronat. L’intoxication idéologique délivrée veut laisser croire qu’il n’y aurait pas d’autres réponses que le recul de l’age légal du départ à la retraite avec un allongement des durées des cotisations et une nouvelle baisse du niveau des pensions".

 

Deux affiches nationales imprimées à 200 000 exemplaires

 

"Nous avons fait le choix d’utiliser les codes de la communication sociétale afin de créer une prise de conscience. On nous dira, c’est un peu brutal". "La brutalité est du côté de la droite, répond par avance Olivier Dartigolles, nous ne faisons qu’éclairer la vraie nature du projet gouvernemental. Nous voulions un message qui puisse toucher la jeune génération, qui puisse lui parler car cette contre-réforme les vise particulièrement. Comme je l’indiquais dans le rapport présenté au dernier Conseil national, la mise en mouvement de la jeune génération est l’une des clés de la dynamique de rassemblement pour mettre en échec Sarkozy".

 

 

L’affiche des barreaux en forme de cannes "s’inspire des campagnes traitant des grandes causes humanitaires pour susciter une prise de conscience instantanée sur la gravité d’un recul de civilisation passant par la casse du système solidaire des retraites".

 

L’affiche boucherie s’attaque plus particulièrement à un volet de la réforme : l’allongement de la durée de cotisation. Nous avons fait ici le choix d’une image choc à la hauteur de la régression que nous promet la réforme au travers des yeux d’une enfant. Nous sommes presque de retour aux Temps Modermes ou au Kid de Charlie Chaplin. Cette petite fille n’a pas perdu ses rêves mais la voilà obligée de travailler, « pour atteindre les 42 années de cotisation retraite, mieux vaut commencer tôt »….que sommes-nous en train de devenir, voulons nous vraiment de cette société qui fait machine arrière ? De quoi sera fait demain si des enfants en viennent à remplacer leurs jouets par des pièces de viandes.

 

 


Publié dans Retraites

Commenter cet article