Secours populaire : la surprise de Kinder pour les enfants

Publié le par COLLECTIF ANTILIBÉRAL du PAYS de PORT-LOUIS

SPF.jpgLe Secours Populaire a lancé son premier centre de vacances début juillet dans la commune du Temple-sur-Lot dans le Lot-et-Garonne. L’objectif ? Donner la possibilité à mille enfants de gouter aux joies des vacances. Depuis, chaque semaine, 160 enfants défavorisés venus des quatre coins de la France vivent une expérience unique.

 

Le cadre a été pensé pour mettre ces enfants de 8 à 12 ans dans les meilleures conditions. Le Temple-sur-Lot a été choisi parmi 140 autres bases. Sur les rives du Lot, les enfants du Secours populaire peuvent profiter des joies de la baignade et de multiples activités nautiques. Pour l’association, cette semaine de vacances est aussi l’occasion de faire découvrir des sports que les familles défavorisées ne peuvent pas toujours pratiquer à cause des frais d’inscription ou des coûts d’équipement. Ainsi, les jeunes peuvent s’adonner au basket, au tennis, au foot, mais aussi au canoë kayak et à la voile. Dans ce cadre bucolique, les responsables souhaitent aussi sensibiliser les enfants à l’environnement.  

 

C'est le célèbre oeuf Kinder (enfants en allemand) qui est à l'origine du centre du Temple-sur-Lot. Pour financer le "village Kinder", le groupe Ferrero France a investi 800 000 d’euros. Le Secours populaire français (SPF) se réjouit de l’aide de la multinationale. Comme tient à le préciser Seynabou Dia, secrétaire nationale à la solidarité au SPF : "Si toutes les entreprises faisaient ce type d'actions, la solidarité en sortirait grandie". Il est vrai que cette forme de partenariat entre acteur économique et acteur associatif demeure plutôt rare. Et il est certain qu’en s’impliquant dans une action de solidarité la marque gagne en image. Cependant, le SPF ne rougit pas d’avoir choisi ce sponsor privé. Aujourd’hui la collaboration semble porter ses fruits et la campagne "vacances d’été" de l’association ne s’en trouve que plus efficace. Les deux entités ont notamment réalisé ensemble un clip soulignant que chaque année en France "un enfant sur trois ne part pas en vacances". Et puis, avec la participation de Kinder, on pouvait s’attendre a une belle surprise pour tous les enfants. En effet, chaque semaine les enfants rencontreront une star du milieu sportif, Tony Estanguet, Nicolas Karabatic, mais aussi Jo-Wilfried Tsonga ou Tony Parker. 

 

Depuis sa création en 1945 le Secours populaire se bat pour permettre aux plus défavorisés de partir en vacances. Lorsqu’en 1936, le Front Populaire créé les quinze jours de congés payés, a lieu une véritable révolution dans l’accès aux loisirs. Même les plus pauvres peuvent s’épanouir, se détendre et découvrir la France. Le Secours populaire s’attache aux mêmes convictions. En 2007, plus de 82 000 personnes sont parties en vacances grâce à l’association française. Parmi elles 55 000 enfants. Le 19 août prochain aura lieu la traditionnelle "Journée des oubliés des vacances", cette année baptisée "Soleils d’Europe". Le Secours populaire est prêt à accueillir à Paris 40 000 enfants venus de tout le continent. Ce jour sera une belle victoire sur l’injustice et les inégalités en cette année européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.  

 

En cette période de crise économique - où les dons se font plus rares et les besoins des familles défavorisées plus grands - le financement des missions associatives par une grande entreprise apparait comme une solution viable, et juste. La détermination du Secours populaire pour la solidarité est une petite leçon de vie. Elle rappelle à chacun ses privilèges au quotidien.

Matthieu Windey

 

 

 

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article