Ségolène Royal dit garder sa porte ouverte au MoDem

Publié le par COLLECTIF ANTILIBÉRAL du PAYS de PORT-LOUIS


NOUVELOBS.COM | 07.12.2009 | 07:12

La présidente socialiste de Poitou-Charentes a réitéré son offre d'accueillir des "centristes" sur ses listes aux régionales après le refus de François Bayrou.

Ségolène Royal (Reuters)

Ségolène Royal (Reuters)

Ségolène Royal, présidente PS du conseil régional de Poitou-Charentes, a réitéré, dimanche 6 décembre à La Couronne, son offre d'accueillir des "centristes" sur ses listes aux régionales et déclaré qu'elle attendait la décision du MoDem local.
"Ma porte reste toujours ouverte", a affirmé Ségolène Royal devant la presse à l'issue d'une réunion de campagne, près d'Angoulême, quelques heures après que François Bayrou a refusé au nom du "pluralisme" de rejoindre dès le premier tour des listes socialistes depuis Arras (Pas-de-Calais).
Samedi, Ségolène Royal avait indiqué qu'elle était prête à réserver cinq places éligibles à des militants centristes sur ses listes aux élections régionales.
La veille, deux membres des Verts, dont un conseiller régional sortant, et un militant syndical avaient officialisé leur présence sur les listes de Ségolène Royal.

"Qu'ils me disent ce qu'ils en pensent"


"Les listes restent ouvertes aux centristes qui maintenant vont se prononcer localement", a-t-elle ajouté.
"Ici dans la région Poitou-Charentes, des centristes veulent travailler avec moi dès le premier tour, au nom de quoi vais-je leur fermer la porte ?", s'est interrogée Ségolène Royal.
"Si nous pouvons faire l'unité sans attendre dès le premier tour, nous la ferons, et maintenant, j'attends qu'ils se prononcent, qu'ils me disent ce qu'ils en pensent sur le plan régional", a-t-elle poursuivi.
"Aujourd'hui, il faut se rassembler, il faut en finir avec les querelles, les compétitions, je pense que la situation est grave, la crise est profonde, et que les Français attendent que l'on se rassemble entre les démocrates, les progressistes", a ajouté la candidate socialiste.
"J'espère que la région Poitou-Charentes sera un laboratoire de ce grand rassemblement", car "c'est ça la politique: être efficace, être utile, dépasser les clivages partisans" et "dépasser le PS pour rassembler".
(Nouvelobs.com avec AFP)

Publié dans Régionales

Commenter cet article