CINEMA-FILMS

1-copie-31.jpg

Programme avril 2012  > Cliquer


 


 

affiche-le-vulcain.jpg 


 



Attac 56
 
Mourir-Plutot-crever-32257

 

affichewebaccueil* Cliquer sur l'affiche

 


.
1-copie-15
Site le Scop du Pavé :  http://www.scoplepave.org/
.

.
Indonesie---SThiebot-C-Carduner-20-04-10.jpg
.


terreur-03.jpg

L'AMAP EVEL (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne - BAUD) organise
 le jeudi 11 février à 20h au cinéma Le Celtic (BAUD)
Soirée film-débat « UN MONDE SANS ABEILLES ? », avec la projection du film "Titanic Apicole", qui sera suivie d'un débat avec des apiculteurs amateurs et professionnels, dont Céline FERLAT (apicultrice professionnelle à Lignol), José NADAN (président du syndicat des apiculteurs professionnels de Bretagne), Gilles LANIO (apiculteur à Kervignac).

"Titanic Apicole" : un film-documentaire (2h15) à découvrir, absolument passionnant, de Dominique Guillet et d’Ananda Guillet sur la disparition des abeilles et sur la terreur pesticide: l’empoisonnement de l’humanité et de toute la biosphère.

Les 20 premières minutes :

 

 

"Les Abeilles transhument vers le néant. Les Abeilles désertent par centaines de milliards. Les ruches se vident en moins d’une semaine. C’est une nouvelle catastrophe, qui s’annonce d’amplitude planétaire, car les abeilles pollinisent 40 % des récoltes agricoles et une grande partie de la flore naturelle. Cette catastrophe se nomme “syndrome d’effondrement des colonies”.

 

Ce film documentaire de 2h15, réalisé par Dominique Guillet et Ananda Guillet, est un cri d’alarme. Que deviendrait l’humanité sans les Abeilles? C’est aussi un réquisitoire implacable contre les empoisonneurs publics, les Monsanto, les Bayer, les Basf, les Syngenta, etc.





Exposition "Femmes artistes et femmes modèles".
Projection du film de Christophe-Emmanuel Del Debbio "101 ans de vie d'artiste", le samedi 21 novembre à 15H.

Espace Beaurepaire
28, rue Beaurepaire
75010 PARIS
métro République


André Almo Del Debbio: 101 ans de vie d'artiste
envoyé par DelDebbio. - Futurs lauréats du Sundance.









Un film de Simone Bitton
 
La vie et la mort de Rachel Corrie, une jeune pacifiste américaine écrasée par un bulldozer israélien dans la bande de Gaza en 2003, alors qu’elle tentait d’empêcher la destruction d’une maison palestinienne…

LES FILMS DU PARADOXE

présentent

Rachel

Un film de Simone Bitton

France – 2009 – 1h40

SORTIE SALLES EN FRANCE LE 21 OCTOBRE 2009

Synopsis : La vie et la mort de Rachel Corrie, une jeune pacifiste américaine écrasée par un bulldozer israélien dans la bande de Gaza en 2003, alors qu’elle tentait d’empêcher la destruction d’une maison palestinienne…

Simone Bitton a réalisé une quinzaine de films documentaires qui témoignent de son engagement humain et professionnel pour une meilleure appréhension de l’actualité, de l’histoire et des cultures d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.





















Le Ruban blanc: Inculper la haine exige une si grande discipline...

Date de sortie cinéma : 21 octobre 2009 

Le Ruban blanc a remporté la Palme d'Or au 62e Festival de Cannes

Réalisé par Michael Haneke
Avec Christian Friedel, Ernst Jacobi, Leonie Benesch   plus...

Titre original : Weiße Band - Eine deutsche Kindergeschichte
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Long-métrage français, italien, autrichien, allemand. Genre : Drame
Durée : 2h24 min. Année de production : 2009
Site officiel du film : Allocine.com
Critique : L'Humanité






En salles à partir du 4 novembre 2009, le film de gilles Perret est un portrait sensible et éclairant de Walter Bassan, ancien résistant communiste,

héros discret et rescapé des camps, dont la colère s’est réveillée quand il a vu Nicolas Sarkozy et son gouvernement saboter sans vergogne tous les acquis que lui et ses camarades, de droite comme de gauche, du programme du Conseil national de la Résistance.

Le verbe "résister" peut-il se conjuguer au présent ? C’est la question que pose ce documentaire.


Un film de Gilles Perret

production La vaka

Fiche technique

Durée : 83 minutes
Personnage principaux : Walter Bassan, John Berger, Stéphane Hessel et Constant Paisant.
Réalisation : Gilles Perret
Image : Jean-Christophe Hainaud
Son : Didier Frédeveaux
Montage : Alain Robiche
Mixage : Bruno Rodriguez
Etalonnage : Nicolas Straseele
Producteur : Fabrice Ferrari
Production : La Vaka
Distributeur : Jean-Jacques Rue
Distribution : Parasite Distribution

 

«Walter, retour en résistance»: Le film que l'UMP n'a pas aimé...Marianne

.





- Fiction, 2009
- Réalisation : Philippe Van Leeuw
- Production : Les Films du Mogho et Artémis Productions
- Distribution : MK2
- Sortie : 28 octobre 2009

Un film nouveau sur le Rwanda, sur le génocide du printemps 1994, où les Hutu tuèrent entre 800 000 et un million de Tutsi, pendant que la radio des Mille Collines égrenait avec entrain les noms et les villages des proies à abattre.





1973, au Chili, le coup d’État du 11 septembre renverse le gouvernement et le Général Pinochet met en place une dictature militaire. Le Président Salvador Allende se suicide durant les bombardements aériens sur le palais de la Moneda. Quelques minutes auparavant, Augusto Olivares, très proche collaborateur du Président, s’est lui aussi donné la mort.

2006, après une longue absence, un homme revient au pays pour essayer de trouver des réponses au sacrifice de son beau-père, Augusto Olivares. À travers sa recherche au cœur d’une période historique exceptionnelle, il découvre le destin tragique et fascinant d’un groupe d’hommes et de femmes qui ont donné leur vie pour un projet de société différent.

Conscient de sa subjectivité, Emilio Pacull propose une enquête constituée d’archives, d’extraits de films de fictions (Etat de siège, Missing de Costa-Gavra…), et de témoignages des victimes comme des acteurs du Coup d’Etat. Il lève ainsi le voile sur le rôle joué par les Etats-Unis dans cette page marquante de l’histoire.

DVD : Héros fragiles 20.00 € sur le site de Boutique Le Monde diplomatique

 







Drame / Film historique
Date de sortie : 16 Septembre 2009
Réalisé par : Robert Guédiguian
Durée : 2h19min
Pays de production : france
Distributeur : StudioCanal
Dans Paris occupé par les allemands, l’ouvrier poète Missak Manouchian prend la tête d’un groupe de très jeunes juifs, Hongrois, Polonais, Roumains, Espagnols, Italiens, Arméniens, déterminés à combattre pour libérer la France qu’ils aiment, celle des Droits de l’Homme. Dans la clandestinité, au péril de leur vie, ils deviennent des héros. Les attentats de ces partisans étrangers vont harceler les nazis et les collaborateurs. Alors, la police française va se déchaîner, multiplier ses effectifs, utiliser filatures, dénonciations, chantages, tortures… Vingt-deux hommes et une femme seront condamnés à mort en février 1944.Dans une ultime opération de propagande, ils seront présentés comme une Armée du crime, leurs visages en médaillon sur un fond rouge placardés sur les murs de toutes les villes du pays. Ces immigrés, morts pour la France, entrent dans la légende.

 


 

 

 

Écriture et réalisation :

Christophe-Emmanuel Del Debbio

Version originale française

Durée : 64 minutes
Mixage : Isabelle Rougeot
Montage :Abdu
Enregistrement et doublage : Jean-Paul Flourat
Production : CLAP 36

Affiche du film : Christian Mohawege

 


Il y a des journalistes politiques, économiques, etc… Il n'y a pas de journalistes spécialistes des banlieues.

Fin octobre 2005, la mort dramatique de Bouna et Zyed à Clichy-sous-bois est le point de départ d'un embrasement des banlieues françaises.

Pendant trois semaines, la télévision a consacré des heures d'antenne à ces événements, les banlieues et leurs habitants se retrouvant sous le feu des médias . Choix des mots, choix des images, choix des journalistes envoyés sur le terrain – reporters de guerre de TF1 - , choix des invités « bons clients » censés représenter les jeunes, discours dominant abondamment relayé, amalgames, stigmatisation des quartiers et des jeunes, absence d'autocritique des journalistes.

Avec quel impact sur la vision de la société pour le citoyen téléspectateur?

La première partie de ce film confronte des images issues de journaux télévisés et d'émissions, toutes chaînes confondues. Avec un principe : pas de commentaires de spécialistes des médias, uniquement des extraits, avec des images arrêtées, commentées et décryptées.

Ensuite, la parole est donnée à la banlieue, à des jeunes d'Aulnay-sous-Bois, qui reviennent sur leur rapport aux médias, à l'image donnée de leur quartier. Samir Mihi, éducateur sportif à Clichy-sous-Bois revient sur sa médiatisation. Une mère de famille raconte ce qu'elle a vécu après un passage au 20H de TF1. Enfin, un journaliste témoigne de son travail en banlieue et des choix rédactionnels.

.

Le film



 
Clap 36 propose gratuitement sur son site le visionnage de ses films : http://www.clap36.net/
Si ce documentaire vous plait, merci de soutenir leur travail par un don.