LA FAMILLE DES CHEMINOTS EN DEUIL

Publié le par COLLECTIF ANTILIBÉRAL du PAYS de PORT-LOUIS

de La Fédération CGT des Cheminots

Mardi 6 octobre 2009, Eric PENACHE, agent SNCF en gare de BOURG EN BRESSE(Ain) et militant de la CGT, a mis fin à ses jours.

Nos premières pensées vont à sa famille,à sa femme et à sa fille.

Au-delà de la consternation et de la douleur suscitées par ce geste,dans le monde cheminot et au sein de la CGT,les interrogations se font jour sur ce qui a pu motiver un tel geste,à plus forte raison que des informations contradictoires circulent,peut-être plus ou moins organisées.

Une enquête du CHSCT va être menée.Sans préjuger des conclusions de cette enquête,nous ne pouvons que nous interroger sur les incidences que peuvent avoir les multiples réorganisations menées à marche forcée dans l’entreprise,et sans véritable concertation.

La Fédération CGT des Cheminots n’a de cesse de dénoncer depuis plusieurs mois,les méthodes de management agressives et infantilisantes,pour fairs adhérer coûte que coûte les cheminots aux orientations politiques de l’entreprise où le bisness et la rentabilité financière prennent le pas sur toute autre considération.

Il faut redonner de toute urgence toute sa dimension émancipatrice au travail,et faire que le respect et la dignité prennent toute leur place dans les rapports sociaux,à fortiori dans une grande entreprise publique.

La Fédération CGT des Cheminots s’adresse ce jour,au Président de la SNCF pour lui demander d’organiser rapidement une TABLE RONDE NATIONALE afin de réfléchir au contenu et à la finalité du travail,à la qualité du dialogue social,aux objectifs de la SNCF en matière de SERVICE PUBLIC,à la prise en compte des propositions des organisations syndicales,et des avis émis par les élus du personnel dans les Instances Représentatives du Personnel,sur les organisations du travail et les modifications de la production.

Montreuil,le 09 Octobre 2009

 

 

 

Publié dans Actualités : Social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article